Mon itinéraire comporte deux parties :
Deux jours "en solo" : une journée pour faire le tour de la Isla de los Lobos (chemins bien tracés et balisés) et une journée de marche le long d'une piste bien tracée entre Corralejo et El Cotillo.  Voir le tracé orange sur la carte en page d'accueil.
  1. > Photos J1 :  Isla de Los Lobos
  2. > Photos J2 : Corralejo - El Cotillo
5-6 jours entre El Cotillo et Morro Jable avec mon compagnon de randonnée Santi qui avait déjà réalisé ce parcours par le passé. Ci-dessous, vous trouverez la carte et la traduction en français de l'itinéraire qu'il a écrit pour le site wikiloc (voir lien).



Côte occidentale de Fuerteventura : El Cotillo-Roque del Moro-Cofete-Morro Jable
(traduction française de la page wikiloc décrivant l'itinéraire en espagnol )

J3 : El Cotillo - Caleta del Barco
Le point de départ de la rando se situé à El Cotillo le 3 novembre (Km 0). Le point de rendez-vous avait été fixé à la boulangerie El Goloso del Cotillo où nous avons pris un excellent petit déjeuner et acheté du pain, tout aussi excellent, pour la randonnée. Après le petit déjeuner, nous nous sommes dirigés vers le sud en suivant le chemin PR-FV1 qui mène à la plage de Esquinzo. En chemin, nous sommes passés devant le Castillo del Toston et par plusieurs plages comme Piedra Playa et Playa del Aguila (ou de l'escalier), à environ 6 km, où lors des belles journées ensoleillées vous pouvez observer des écureuils de Barbarie (Atlantoxerus getulus). Une fois sur la Playa de Esquinzo, nous avons remonté le cours du "barranco" (ravin) en traversant le ruisseau pour trouver un bon endroit pour grimper sur le versant sud. À partir d'ici, il n'a plus de véritable chemin, bien qu'il existe quelques tronçons de chemins et de pistes peu distincts. Le point fort suivant est la Playa de Tebeto, à environ 14,5 km du point de départ, où l'on trouve une autre zone humide dans un barranco. Du chemin à la Playa de Jarugo, nous passons par le Punta del Viento où, à marée basse, se forment de très belles 'charcones' (piscines naturelles) et la Playa de La Mujer. À Jarugo (Km 16,5) se trouve notre premier point de ravitaillement avec 4 litres d'eau cachés sous terre. Nous continuons vers le Puertito de los Molinos en priant pour que le restaurant Casa Pon soit ouvert pour ingurgiter quelques bières bien fraiches et de se soustraire de la chaleur. Et la chance nous a souri ;-)  Ici se terminent les grandes falaises de la zone nord et commence un paysage magnifique que nous pouvons parcourir en suivant des sentiers de pêcheurs. Au km 30 nous atteignons Caleta del Barco et ses belles piscines naturelles ('charcones') qui nous permettent de nous rafraichir et de nous décrasser... mais aussi de prendre quelques belles photos de coucher de soleil. C'est là aussi que se trouvait notre deuxième point d'approvisionnement avec 4 litres d'eau et deux boîtes de conserves. Notre lieu de bivouac se trouvait dans la partie supérieure du barranco, loin de l'humidité de la mer (embruns) et qui présente aussi des zones de sable fins. (Photos J3 : El Cotillo - Caleta del Barco)

J4 : Caleta del Barco - Punta del Junquillo
Le lendemain, nous sommes partis tôt le matin vers la Punta del Junquillo (km 37), en suivant les sentiers des pêcheurs et quelques sections de piste. Là se trouve une source ('manantial') d'eau douce et un lieu idéal pour se reposer, se rafraichir et faire une lessive. Nous en profitons pour petit-déjeuner et, ensuite, passer la journée à se dorer au soleil et se baigner, en attendant l'arrivée, en soirée, de notre ami Pablo, qui nous prépara un excellent barbecue ! Cette nuit-là il a plu un peu. (Photos J4 : Caleta del Barco - Punta del Junquillo)

J5 : Punta del Junquillo - Sicasumbre
Le lendemain matin, nous nous sommes dirigés vers la Playa del Jurado et Ajui (Km 49). À El Jurado se trouvait notre troisième point d'approvisionnement. À Ajui il y a plusieurs restaurants et nous en avons profité pour y déguster un café et de la bière. Nous nous sommes ensuite remis en route en direction de la Playa de la Solapa, où nous nous avons remonté la piste dans le barranco du même nom jusqu'à la route qui va de Pájara à La Pared, afin de contourner la zone militaire. Il s'agit d'être prudent en longeant la route car il y a beaucoup de sections avec des rails... sans zones de sécurité. En arrivant à Fayagua il y a un arrêt de bus, bienvenu pour se reposer et manger quelque chose. Au crépuscule, nous avons atteint le point de vue de Sicasumbre (4eme point d'approvisionnement) où nous avons passé la troisième nuit. Le lieu est très venteux et assez froid en raison de l'altitude (environ 400 mètres) et du fait qu'il s'agit d'une crête. (Photos J5 : Punta del Junquillo - Sicasumbre)

J6 : Sicasumbre - Morro del Rinconcillo

Le lendemain, nous avons repris notre marche vers la Playa de Ugán. Il faut emprunter la route jusqu'au moment où il est possible de continuer par le barranco, qui est beaucoup plus sûr. Dans le barranco de Ugán se trouvait le cinquième point de ravitaillement. Ensuite, nous sommes arrivés à La Pared (Km 79) où il y a des magasins et des bars. Nous n'avons évidemment pas pu résister à la tentation et avons profité du moment présent pour prendre quelques bières rafraichissantes. À partir de là, le chemin vers le sud emprunte l'un des plus beaux paysages de Fuerteventura avec des falaises de grès et des zones sablonneuses, en marchant très près de la mer depuis la zone de Los Boquetes, Agua Liques et Agua Tres Piedras et ce, jusqu'à la source ('manantial') de Agua Ovejas (j'utiliserais des comprimés de purification d'eau). À partir de ce point nous nous élevons un peu et parcourons des vallées et des dunes de sable pour atteindre le voisinage de Morro del Rinconcillo, où nous avons installé notre campement pour la quatrième nuit. (Photos J6 : Sisasumbre - Morro del Rinconcillo)


J7 : Morro del Rinconcillo - Barranco de Gran Valle

Le lendemain, nous sommes partis à l'aube par le sentier qui parcourt la falaise au-dessus de la Playa de Barlovento, où nous avons l'un des meilleurs points de vue sur l'île. Certaines sections peuvent être faites par la plage si la marée le permet. Sinon, il y a des routes alternatives sur la falaise, comme c'est le cas du waypoint appelé “desvío si marea llena”. Nous avons eu la chance de pouvoir passer par la plage, mais il y a aussi un chemin vers la gauche qui permet de passer par la partie supérieure. Le sable de la plage est généralement très meuble et rend difficile la progression. Peu de temps après, nous arrivons au barranco de la Majada del Agua où se trouvait notre sixième point d'approvisionnement et y avons pris le petit déjeuner. Nous avons ensuite marché vers Islote, une petite presqu'île qui s'avance en mer. Sur le côté sud de cette zone rocheuse se trouve une zone abritée des vagues où il est possible de se baigner. À aucun moment vous ne devez oublier que la côte ouest est généralement dangereuse pour la baignade ! Dans cette zone, nous pouvons voir des "cardones" (des euphorbes qui ont une forme de cactus) près des montagnes. Nous prenons ensuite la direction de Roque del Moro (Km 105), en passant à côté du curieux cimetière de Cofete, installé dans le sable, à quelques mètres de la plage. Roque del Moro est un lieu très joli et pittoresque. Après avoir récupéré eau et nourriture que nous avions laissé (point d'approvisionnement n° 7) nous avons remonté le barranco pour atteindre la piste menant à Cofete, où se trouve un restaurant. Nous y avons bien sûr savouré quelques bières... Après ces rafraîchissements, nous avons pris le sentier PR-FV 55 qui grimpe vers la Degollada de Cofete et passe de l'autre côté de la montagne dans la barranco de Gran Valle, où nous avons passé la cinquième nuit, tout près de Morro Jable... (Photos J7 : Morro del Rinconcillo - Barranco de Gran Valle)


J8 : Barranco de Gran Valle - Morri Jable

... Morro Jable
où nous sommes arrivés le lendemain matin et où nous avons pris un délicieux petit déjeuner pour fêter la fin de ce périple ! (Photos J8 : Barranco de Gran Valle - Morro Jable)

Écrire commentaire

Commentaires : 0