Lever matinal à 5h00 pour un départ sur les chapeaux de roues des carreteras à 5h30, après un petit-déjeuner éclair. Le but : arriver tôt à l'auberge municipale de Comillas pour éviter les heures caniculaires qui sont, aujourd'hui encore, annoncées.

Marcher à l'aube en évitant les chaleurs étouffantes et les voitures vrombissantes est une expérience qui m'a toujours enchanté et je savoure ce moment. C'est bercé par le chant du hibou petit-duc (scops) que défilent les premiers kilomètres. Faut-il s'en étonner, encore beaucoup trop de goudron sous les pieds mais les villages traversés commencent à avoir plus de charme que les précédents, avec quelques beaux édifices religieux.

Sans ma dose de caféine matinale, je marche néanmoins au radar. Il suffira d'un cafe con leche pris dans le bar d'un camping pour me remettre sur pied et fouler sans aucune difficulté les 10 derniers km jusqu'à Comillas. Comme Santillana del Mar, cette ville est touristique mais d'un tourisme différent dans le sens où ici, il n'y a pas ces dizaines d'échoppes qui se succèdent... Plus populaire, moins bourge je dirais...

L'albergue de Comillas, une ancienne prison (carcel), compte 20 places et pas une de plus ! Etant donné notre départ très matinal, nous arrivons les premiers vers midi, suivis de peu par "La légion"... Petit à petit, la file des sacs grossit et le 21ème et les suivants n'ont pas d'alternatives abordables dans un village touristique aux hébergements hors de prix, surtout un samedi de vacances d'été qui voit affluer des milliers de personnes. La gestionnaire de l'Albergue aimerait pouvoir accueillir d'avantage de personnes mais le règlement de sécurité ne le permet pas. On fermera toutefois les yeux sur ceux qui, arrivés bien plus tard que le départ de la gestionnaire, poseront leur tapis de sol dans la cuisine...

Que faire un après-midi à Comillas ? Visiter les quelques monuments touristiques comme le Palacio de Sobrellano et El Capricio de Gaudi. L'occasion aussi de goûter  les premiers "Empanadas" une spécialité qui se déclinera en d'avantage de variétés en Asturies...

Bon à savoir :
  • Auberge municipale de Comillas (20 places, 5 €/pers.)

Écrire commentaire

Commentaires : 0