Petite étape de 20 km… La moitié, à la sortie de Burgos, sans grand intérêt, à proximité des routes et d’une voie ferrée, mais ensuite, après Rabé de las Calzadas, on rentre de plein pied dans la meseta. Un petit vent rafraîchit l’atmosphère mais mes oreilles rougissantes ne s’y trompent pas, le soleil tape dur ici ! Plus loin, une (autre) écrevisse, une vraie, traverse le chemin !
 

Parti de bon matin, Jean-Michel atteindra certainement Hontanas, 10 km plus loin alors qu’Eduardo et moi ferons étape à Hornillos del Camino. Si je n’avais pas rendez-vous à Fromista dimanche avec mon ami David rencontré l’an passé sur le Camino del Norte, je pourrais marcher plus et prendre de l’avance, me dis-je. Mais à quoi bon presser le pas alors que je ne suis pas pressé par le temps… Quel luxe !



Le village d’Hornillos a une auberge municipale et une nouvelle auberge privée - El Almar - depuis quelques mois. Je déroge exceptionnellement à ma règle de privilégier les “municipal” et je m’arrête au ‘privado’ avec Eduardo. Propriétaire super sympa, auberge clean, gestion basée sur la confiance. Une bonne adresse ! Et pour les collectionneurs de cachets de credentiales, ici, c’est incontestablement le plus beau du Camino !


Le symbole du village est un coq (ou une poule ?). Le proprio m’explique que l’histoire remonte au temps napoléonien où les troupes traversèrent le village. Profitant de la présence des habitants à la messe, ils tuèrent toutes les poules et les cachèrent dans leur tambour. Toutes mortes… sauf une qui cria lorsque les habitants sortirent de la messe. La suite se passa mal pour les grognards…



Bon à savoir :
Accueil chaleureux à l’auberge privée “El Almar”. Prix : 7€ + 1€ wifi + 1€ utilisation de la cuisine

Écrire commentaire

Commentaires : 0