Encore une superbe étape aujourd’hui dans la meseta ! Départ tôt dans l’espoir d’assister au lever du soleil au sommet de la meseta de Mosterales (900 m d’altitude) mais le ciel, au loin, est couvert de nuages, des conditions qui ne sont pas propices à offrir un beau spectacle matinal. Après quelques minutes d’attente d’un improbable lever de soleil flamboyant, je continue ma progression sur le plateau de Mosterales avant d’amorcer une descente affichée à 18% vers la Fuente del Piojo. Un habitant local propose pour quelques sous (donativo) quelques rafraîchissements et victuailles… Je m’arrête pour prendre un café, le soleil fait son apparition et illumine la meseta alentour...

Trois heures plus tard, entrée dans le village Itero de la Vega. Son café-auberge, à l’entrée du village, “m’offre”, si je puis dire, pour 4€, un exécrable bocadillo de pain sec. Le ciel sombre joue à cache-cache avec le soleil durant toute la matinée. Par moments, il présente de belles lumières sur la meseta où s’égrènent le chant des bruants proyers et le cri râpeux des alouettes calandres. 

Boadilla del Camino, 12 sons de cloches… Pause cerveza, à côté de l’église, à l’albergue “En el Camino” au cadre serein et aux propriétaires accueillants. J’y resterais bien si je n’avais pas rendez-vous aujourd’hui, à Fromista, avec mon ami David...

Canal de Castille menant à Fromista
Un troupeau de mouton accompagne ma marche sur quelques centaines de mètres à la sortie du village. L’automne s’annonce à travers le feuillage coloré des peupliers et des roseaux phragmites qui bordent le canal de Castille menant à Fromista. Un SMS de Jean-Michel m’annonce : “Chinches au refuge municipal”. Aussi, je décide de privilégier cette fois une auberge privée, Estrella del Camino (8€). L’accueil n’est pas des plus chaleureux, l’espace vital dans le dortoir réduit à sa plus simple expression, local sombre et peu aéré. Bref, je le déconseille…

19h00 : arrivée de mon ami David par le train. Retrouvailles…
 

Écrire commentaire

Commentaires : 0