Les lendemains de la veille sont parfois difficile à surmonter... Je rigole moins ce matin en me levant car je dois assumer quelques bières de trop que j'ai ingurgitées. Heureusement, la chambre ne doit être libérée qu'à midi et je peux donc me reposer la matinée... avant de me mettre en route, passé midi, pour une petite étape de seulement 15 km. De la rigolade...

En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, j'arrive à Calzada de Valdinciel. Et pour ne pas changer une valeur sure espagnole, je termine la soirée au bar pour manger des tapas, des boccarones et autres plaisirs gastronomiques. Plaisirs simples qui rythment mon chemin aujourd'hui...

Écrire commentaire

Commentaires : 0