Puebla de Sanabria est une petite ville historique qui surplombe le Rio Tera. Des ruelles grimpent vers le château qui coiffe la colline. Aujourd'hui, une étape raisonnable de 30 km. Départ à 10h00, arrivée vers 17h30. Je marche d'un bon pas ce matin dans les plaines qui bordent la rivière. Au loin, des collines aux couleurs dorées de l'automne... mais partout, aujourd'hui, le bruit de la Nationale ou de l'autoroute qui donne une tonalité sourde à la marche.

La pluie arrive en début d'après-midi. Plus en altitude, la brume glaciale saupoudre de neige les sommets des collines. Ma marche, d'abord rapide le matin, prend ensuite un pas presque monacal, propice à la réflexion.

En Espagne, les bars sont une valeur sûre pour y faire des rencontres ou des découvertes intéressantes. Arrêt à celui de RequejoAngelica me sert un cafe con leche et m'invite à laisser un mot dans son livre d'or. Je réfléchis et y laisse un message d'espoir que les bars et les fontaines ne disparaissent pas... car quand le vin des bars et l'eau des fontaines ne coulent plus, c'est la mort annoncée des villages...

Deuxième halte sous la pluie au bar de Padornelo... Les bars espagnols ont ceci de particulier aussi qu'on y trouve parfois l'improbable... En prévision des mauvais jours, j'y achète... 2 paires de grosses chaussettes que le patron vient poser à côté de mon cafe con leche ! Quelques kilomètres plus loin, enfin, le chemin quitte le bitume et les 7 derniers kilomètres traversent des paysages et des chemins bordés d'arbres centenaires, splendides. Lubian n'est plus très loin...

Écrire commentaire

Commentaires : 0