Ce matin, réveil en sursaut à 6h40 après une nuit agitée où le vent s’est amusé à tester la résistance de ma toute nouvelle tente... Deux coups de tonnerre me sortent de mon sommeil. Des nuages sombres au loin, incertitude quant à un orage naissant... En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, je range mes affaires et démarre. Petit arrêt aux cabanes des Courraus (1586 m) où je me déleste déjà de deux sachets de pâtes et d’un de soupe. J’en garde un de chaque comme ration de survie. Au cas où... Longue descente, interminable... en forêt par un nouveau chemin conseillé (alternative au GR10) balisé en jaune jusqu’à Fos (544 m) où je me mets en quête d’une épicerie. Les rayons du magasin à moitié vide ressemblent à ceux d’ex-URSS. Je m’étonne auprès de la vendeuse qui m’informe que son échoppe, la seule du village où pouvaient s’approvisionner les GR’distes, ferme cette année. Heureusement, il reste le restaurant et la boulangerie dans laquelle je fais une halte pour m’enfiler un savoureux petit pain au chocolat.

Entre Labach de Melles et le plateau d'Uls

Direction, ensuite Melles (719 m) par les bois où il faut suivre une route départementale vers le hameau de Labach de Melles (980 m). Ensuite m’attend une interminable montée jusqu’au plateau et la cabane dUls (1868 m). L’épuisement me gagne, je dois m’arrêter tous les dix mètres pour reprendre mon souffle et je sens la fatigue au bord des paupières... À force de boire des litres d’eau depuis deux jours, mon estomac est calé et je ne ressens pas la faim. Aussi, je m’arrête et décide d’avaler de force un quignon de pain avant d’arriver à la cabane d’Uls.
Des randonneurs m’informent qu’un groupe d’une dizaine de jeunes a investi la cabane pour, semble-t-il, y faire la fête et qu’il est préférable de bivouaquer plus loin... Le « hic » c’est que l’unique source d’eau et les seuls terrains plats des environs se trouvent  à côté de la cabane... Arrivé sur place à 17h, je décide d’y rester. Je retrouve les gestes routiniers du bivouac en montagne : montage de la tente, ablutions dans la rivière, repos... Peu après arrive un couple de Hollandais, Suzy et Jaap, la cinquantaine, originaire de la région de Sluis (Pays-Bas, proche de la Belgique). Ils effectuent en plusieurs étapes, le GR10 débuté il y a 4 ans. Avec la sympathie qui caractérise la plupart des randonneurs au long cours, ils m’invitent à partager une soupe et un thé devant leur tente.
Cabane d'Uls
Lentement la brume monte de la vallée recouvrant d’humidité le campement... 21h30, je m’endors, boules Quies dans les oreilles. Les randonneurs croisés plus tôt avaient raison, un groupe de jeunes, cela fait du bruit largement amplifié par les montagnes...

Bon à savoir 
:
        Fermeture de l’épicerie de Fos en 2011 ;-(
        Plusieurs points d’eau entre Melles et le hameau de Labach de Melles.
        Deux sources dans la montée entre Labach de Melles et la cabane d’Uls (+ source à la cabane d’Uls)

Écrire commentaire

Commentaires : 0