Qui a dit qu’en Navarre le balisage du GR 11 était médiocre ? Si c’était une réalité jusqu’à un passé récent, les choses ont bien changé depuis. Non seulement des panneaux introduisent chaque étape mais les balises sont nombreuses et judicieusement installées (sauf cas particulier). Mais en outre, comme c’est le cas sur cette étape et la suivante, les gestionnaires du GR ont judicieusement, je crois, fait dévier l’itinéraire initial de 3 étapes passant par Casa d’Irati (étape 34 topo-guide) puis par Fabrica de Orbaiceta (étape 35) et Burguete – Auritz (étape 36) par deux nouvelles étapes :
  • Ochagavia -> Villanueva (étape du jour)
  • Villanueva -> Orbaiceta -> Burguete – Auritz (étape du lendemain)
Vu ces changements, une description s’impose. Le début du parcours jusqu’au sommet du jour (1430 m !), El Paso de las Alforjas, n’a pas changé. Mais ensuite, de ce vaste col herbeux :
  1. L’ancien GR 11 est transformé en GRT-9 (+ connection vers GR 10 Okabe et ses « Cromlechs » où en juillet 2008 j’avais fait la connaissance de Pancho, un sympathique berger).
  2. Le nouveau GR 11 file en direction ouest sur une croupe herbeuse offrant une vision à 360°, avant de croiser une route au lieu-dit « Tapla » et de poursuivre plein ouest sur une « piste blanche » (à noter, un abreuvoir-fontaine à 5 minutes de marche sur la droite de la piste). Cette piste se transforme ensuite en chemin terreux puis en piste bétonnée. Là, STOP ! Ne descendez pas cette piste bétonnée, vous devez suivre le balisage (peu visible au début) et des Cairns, plein ouest en direction d'escarpements calcaires. Là vous longerez des falaises et des hêtraies calcicoles de toute beauté, avant d’emprunter, environ ¾ heure plus tard sur la gauche, une goulotte qui descend dans la vallée, vers Villanueva. A noter 2 abreuvoirs fontaines avant le village.  Ce nouvel itinéraire du GR 11 me semble avantageux tant les paysages parcourus (croupes herbeuses, hêtraies calcicoles, escarpements rocheux...) me paraissent - mais je peux me tromper - plus variés que les paysages forestiers de l’ancien tronçon du GR 11 vers Casa d’Irati.
Journée riche en rencontres aussi. D’abord, Yves, un français quinquagénaire qui, épuisé par son étape de la veille, n’a pas eu l’énergie d’atteindre Ochagavia. Il a donc bivouaqué au Sanctuaire de Musquilda (présence d’eau). Nous nous échangeons bons plans et conseils et c’est avec regret que je le quitte car nous aurions certainement beaucoup de choses à échanger... Une heure plus tard, au détour d’un chemin, un grand maigre, sac au dos, devancé par un âne bâté. Nous commençons à papoter en anglais puis très vite en espagnol. Lui, c’est Axel, un allemand arborant une barbichette à la Don Quichote. Son âne, c’est Federico, un extremeño (habitant d’Extremadure) qui l’a accompagné sur le chemin de Saint-Jacques « Via de la Plata », celui-là même que j’ai parcouru en automne 2008 (lien vers mon blog "Via de la Plata"). Et ensuite, il a poursuivi par le Camino Norte et le GR 11 qui le mèneront sur la Voie d’Arles vers Marseille avant de remonter en Allemagne. Quelques mois de belles randonnées en perspective ! Son parcours n’est pas passé inaperçu : une émission TV et plusieurs articles leur ont été consacrés (article 1 article 2). Etonnante rencontre ! Buen Camino Axel et Federico ! 
A Villanueva, le nouveau balisage se perd dans le village. Il faut se diriger plein nord, par la route principale où l’on retrouve le balisage bien marqué. Je suis surpris de découvrir des horreos, ces greniers en pierre comme on en voit beaucoup en Galice et qui servaient auparavant à préserver les denrées périssables à l'abri des rongeurs. Reposant sur des piliers et des traverses plates, ils empêchent ces derniers d'atteindre les provisions ainsi stockées.

Bon à savoir : Nouveau tronçon de GR 11 en Navarre décrit sur le site de la Federación Navarra de Deportes de Montaña y Escalada (PDF). Eau et table de pique-nique au Sanctuaire de Musquilda (1 heure après Ochagavia). Présence d’un abreuvoir-fontaine à 5 minutes de marche sur la droite de la  « piste blanche », après le croisement avec la route au lieu-dit « Tapla ». Deux autres, plus loin, entre les falaises calcaires et le village de Villanueva. Cabane de berger (mais pas d’eau) relativement correcte pour bivouaquer (sol en béton), 300 m avant le Paso de las Alforjas. Aucune facilité (pas de bar, restaurant ou hébergement) au village de Villanueva.

Écrire commentaire

Commentaires : 0